LAUREAT 1ère édition La fête interdite A-M. ADAMEK

Aller en bas

LAUREAT 1ère édition La fête interdite A-M. ADAMEK

Message par Sofie le Mer 21 Nov - 17:30


Lauréat de la 1ère édition du Prix - nov 1998 :
La fête interdite

Les gens de Marselane attendent impatiemment la Saint-Luc, cette fête souligne la rentrée des récoltes et pour l'occasion les saltimbanques viennent se produire au village : acrobates, jongleurs, la femme-serpent, la femme-léopard, le dompteur de tigres... Le dompteur d'ours, Salim, se présente au village une semaine avant le reste de la troupe avec la belle Farah. Salim meurt subitement lors d'une représentation. Son ours s'en prend à deux villageois qui venaient porter secours au saltimbanque. Farah qui a passé la nuit chez son amant le forgeron voit la scène de la fenêtre et croit à tort que les gens du village ont abattu Salim et l'ours. Elle s'enfuit de peur de subir le même sort et pour prévenir ses compagnons. Les artistes ne se présenteront pas à la fête et vont même maudire Marselane et ses habitants. Les villageois sont très malheureux de la situation et chargent deux des leurs, Alban et Lauric, de régler le malentendu avec les gitans. La route sera longue et semée d'embûches pour Alban et Lauric...

"Ayant rempli les trois gobelets, elle glisse la main sous la table, frôle la cuisse du forgeron, remonte avec lenteur vers l'aîne. Son geste se fige tout à coup quand elle effleure les livres d'argent entassés sous le pourpoint. Trompée sur la nature des bourses, Lydine se met à pâlir, puis à rougir comme langouste à la nage. Jamais elle n'a senti sous ses doigts pareil armement de mâle, et si l'organe est en proportion de la garniture, elle imagine qu'il doit atteindre à son zénith une bonne coudée de long."


Biographie : De nationalité belge, André-Marcel Adamek naît le 3 mai 1946 à Gourdinne, un petit village de l'Entre-Sambre-et-Meuse. Dès l'âge de 16 ans, il quitte l'école pour se rendre en Provence où il rencontre Jean Giono. Il commence par écrire des poèmes qui paraissent dans diverses revues. C'est en 1970 qu'il publie son premier roman, "Oxygène".
André-Marcel Adamek installe également plusieurs imprimeries et maisons d'éditions en Belgique. Il reçoit aussi de nombreux prix : notamment le prix Rossel 1974 avec "Le fusil à pétale" et celui du Parlement de la Communauté Française en 2001 pour "Le plus grand sous-marin du monde".
Enfin, Adamek effectue des activités de nègre et collabore avec des revues. C'est ainsi que cet homme, qui fut steward sur la malle Ostende-Douvres, est devenu aujourd'hui écrivain, imprimeur et éditeur.


Bibliographie : Œuvres principales
1965 : L'arc-en-cœur, recueil de poèmes
1970 : Oxygène ou les chemins de Mortmandie
1974 : Le fusil à pétales (Prix Rossel 1974)
1977 : La Hyde, conte fantastique pour la télévision
1984 : Un imbécile au soleil (Prix Jean Macé 1984)
1992 : La couleur des abeilles
1993 : Le maître des jardins noirs
1995 : L'oiseau des morts [size=9](Prix triennal du roman de la Communauté française 1977)
[/size]1997 : La fête interdite (Prix littéraire de la Bordelaise de lunetterie 1998)
2001 : Le plus grand sous-marin du monde (Prix du Parlement de la Communauté française

2003 : La grande nuit

Bio-bibliographie plus étoffée



  • Bonus : l’interview de André-Marcel Adamek, réalisée par Adrien M. le lundi 10 avril 2006 :
    Adrien M : A quel âge avez-vous commencé à écrire et qu'est-ce qui vous y a incité ?
    A.-M. Adamek : Dès l'école primaire. Je prenais déjà beaucoup de plaisir à rédiger les rédactions. C'est à l'âge de 14 ans que j'ai vu mes premiers poèmes paraître dans des revues.
    Adrien M : Combien de livres avez-vous écrit ?
    Je compte à ce jour une douzaine d'ouvrages publiés.
    Adrien M : Avez-vous suivi des études ? Si oui, lesquelles ?
    A.-M. Adamek : Non, j'ai quitté l'école à l'âge de 16 ans. J'étais en "poésie" à l'époque. J'ai eu la chance de rencontrer Jean Giono, un auteur que j'apprécie et qui m'a beaucoup aidé.
    Adrien M : Arrivez-vous à vivre de votre plume ?
    A.-M. Adamek : C'est encore un peu juste mais ça va de mieux en mieux. C'est notamment grâce à la reprise de mes romans dans de plus en plus de langues (15). Je bénéficie également des droits d'auteur dans d'autres situations comme par exemple, dernièrement, l'adaptation d'un de mes livres en pièce de théâtre.
    Adrien M : Quel est votre auteur préféré ?
    A.-M. Adamek : J'en ai plusieurs : Céline, Jean Giono, Marcel Aymé et Blaise Candrars figurent parmi les principaux.
    Adrien M : Où trouvez-vous l'inspiration pour écrire vos romans ?
    A.-M. Adamek : Je ne crois pas beaucoup à l'inspiration. Ecrire un livre représente un gros travail et l'inspiration, il faut parfois courir après.
    Adrien M : Combien de temps cela vous prend-il de l'intuition à la sortie d'un livre ?
    A.-M. Adamek : Cela dépend, c'est fort variable. Il m'arrive de laisser "reposer" un livre pas mal de temps avant de le continuer.
    Adrien M : Lequel de vos ouvrages a remporté le plus grand succès ?
    A.-M. Adamek : "Le plus grand sous-marin du monde".
    Adrien M : Pour quel public écrivez-vous habituellement ?
    A.-M. Adamek : Je ne pense pas à un public lorsque j'é
    cris


_________________
Responsable de l'organisation du Prix Littéraire depuis 2002.
avatar
Sofie
Admin

Messages : 150
Date d'inscription : 13/11/2007
Age : 54
Localisation : Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://prixbdl.forumpro.fr  - www.atoucom.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum