Prix des "Savoir faire" d'Aquitaine 2007

Aller en bas

Prix des "Savoir faire" d'Aquitaine 2007

Message par Sofie le Mer 21 Nov - 12:47

Savoir Faire d'Aquitaine 2007

Le prix littéraire des "Savoir faire" d'Aquitaine 2007 vient d'être attribué à Philippe Cougrand pour Mortel estuaire, roman édité en mars aux Editions de l’Atelier In8. Les résultats ont été proclamés après délibération finale du jury le 16 novembre 2007.
C'est la première fois que le prix récompense un polar. Décerné par l'Association "Savoir-Faire d’Aquitaine", il est organisé en partenariat avec l’Arpel Aquitaine. Il est attribué à une œuvre littéraire ayant pour cadre l’Aquitaine et publiée impérativement par un éditeur aquitain. Au-delà d’une reconnaissance de la qualité du roman et du talent de l’auteur, le prix récompense le travail fourni par la maison d’édition, Atelier In8, qui développe une collection polar depuis deux ans, et les Noires de Pau, association active depuis plus de 10 ans, qui assure la direction éditoriale de cette collection.
Depuis sa sortie, outre son succès auprès des lecteurs, Mortel estuaire retient l’attention de plusieurs jurys de prix littéraires. Il est notamment en lice pour le prix Polar de Neuilly-Plaisance 2008.


Mortel estuaire

<td>
Auteur : Cougrand, Philippe
Editeur : Atelier in 8 - Serres-Morlaàs (Pyrénées-Atlantiques)
Responsable : Philippe Cougrand
Collection : Noires de Pau
Date de publication : 15/03/2007
EAN : 9782916159270
ISBN : 978-2-916159-27-0
Prix : 15,00 EUR
Reliure : Broché
Disponibilité : Disponible
Thème : Littérature Romans et nouvelles policiers
Genre : Oeuvres littéraires contemporaines

</TABLE>
Résumé :
Mortel estuaire « ... Verre éclaté. Bruit épouvantable dans une nuit d'hiver absolument silencieuse. L'un des deux a juré. Je les ai entendus courir vers l'escalier. Je me suis mis à courir, moi aussi, à travers les vignes. Malgré la peur qui me tiraillait le ventre, je me sentais ridicule, obligé de filer en ligne droite, ne changeant de rang que parvenu au bout, trop lourd dans ma saleté de canadienne pour sauter de rège en rège, cible parfaite dès que la lune se découvrait, s'il leur prenait envie de faire un carton. Ils étaient loin, derrière moi, mais je les entendais toujours haleter. Je ne savais plus où était ma voiture. Si je m'étais mis à penser au chemin à prendre, je me serais égaré. L'instinct m'y a conduit tout droit. Il y a bien eu cette impression qu'un homme m'y attendait et se précipitait à ma rencontre, qu'une ombre me frôlait avant de se perdre dans les vignes, mais la nuit est propice à vous jouer ces tours-là. Une idée me terrifiait : ma voiture était froide et n'allait jamais démarrer. J'ai sauté à l'intérieur. J'ai tiré si fort sur le starter que j'ai arraché le ressort. Au contact, le moteur s'est lancé. Je crois n'avoir jamais fait de départ arrêté en marche arrière aussi prodigieux... À Bourg sur Gironde, je me suis arrêté sur le parking du collège pour me reprendre... J'ai pleuré comme un sale gosse que ses conneries venaient d'entraîner au bord de l'abîme... » Secrets de famille, trésor de guerre, parti d'extrême droite et complots nauséabonds enracinés dans les derniers soubresauts de l'Algérie française refont surface. Mémoire opaque aussi dangereuse que les eaux troubles de l'estuaire de la Gironde... Une rencontre inattendue avec un ami d'enfance et voilà Régis, le journaliste, embarqué bien malgré lui dans une fuite en avant.</FONT></FONT>

_________________
Responsable de l'organisation du Prix Littéraire depuis 2002.
avatar
Sofie
Admin

Messages : 150
Date d'inscription : 13/11/2007
Age : 54
Localisation : Bordeaux

Voir le profil de l'utilisateur http://prixbdl.forumpro.fr  - www.atoucom.net

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum